Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Soirées à venir

01 septembre

15 septembre

13 octobre

28 octobre (nuit du jeu)

12 novembre (Brunch)

17 novembre

15 décembre

 

 

Recherche

Statistiques

Règles, Aides, Traductions...

27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 17:02
avatar-lactic.JPG[Nous reprenons nos portraits de VendanJoueurs avec celui de Vincent. A suivre ...]

Mon parcours ludique pourrait se découper en 3 phases chronologiques :

 


I. Premier contact - enfance

J’ai découvert les jeux de sociétés étant enfant (n’est-ce pas leur première cible justement) en jouant avec mes parents et grands parents presque exclusivement aux 1000 bornes, monopoly (pas trop souvent car ce jeu est interminable), ne t’en fais pas et le jeu du moulin (surtout avec ma grand-mère d’ailleurs, les seuls jeux qu’elle pratiquait avec plaisir), voyage autour du monde, la bataille, trivial poursuit junior et le docteur maboul. Je garde d’excellents souvenirs de chacun de ces jeux ; mais au fil des ans, avec tout de même encore de belles parties de tarot, belote et d’échecs au foyer de mon collège, je m’orientais de plus en plus vers les jeux vidéo. La raison à cela était triple : mon intérêt pour l’informatique et la technologie dans son ensemble (cela sera d’ailleurs une partie intégrante de mon futur métier), l’essentiel de mes amis y jouaient également et, enfin, la possibilité de joueur seul sans avoir à chaque fois besoin de chercher des partenaires.

 

II. Le jeu vidéo ou un plaisir ludique immédiat et facilement accessible - adolescence

Depuis la fin des années 90, c’est désormais avec une industrie qui dépasse celle du cinéma en chiffre d’affaire que tous les adolescents plébiscitent qu’il faut compter. Je n’échappai évidemment pas à la règle. Ce loisir offre tout ce qu’un joueur pourrait rechercher : un émerveillement visuel, une cohérence du thème, une implication permanente, pas de temps mort, une gratification immédiate de ses actions et des défis croissants pour entretenir la flamme ludique. Depuis la démocratisation d’Internet dans les années 2000, pour certains, il offre maintenant en plus une « dimension » sociale. En effet, alors qu’on pouvait reprocher l’accroissement de l’isolement physique et psychique insidieusement provoqué par la pratique de ce loisir (il suffit de voir un accroc scotché devant des heures devant l’écran en oubliant presque tout au profit de sa bulle), le joueur en ligne peut maintenant discuter et collaborer avec d’autres joueurs. Attention tout de même aux addictions car la vie « virtuelle » c’est bien mais elle ne doit pas écraser sa propre vie, celle que l’on ne vit qu’une fois, celle qui est parsemée de choix et de conséquences.

Vous l’aurez compris, le jeu vidéo prenait une grande place dans mon adolescence et j’en ai encore et toujours d’excellents souvenirs de parties en réseau avec mes amis. Depuis ma rencontre avec ma compagne et mon entrée de le monde professionnel, le temps que j’y consacre s’est réduit au profit de moments de convivialité véhiculés par le jeu de société.

 

III. La redécouverte du jeu de société – adulte

Après l’intermède jeux vidéo, j’ai eu l’occasion de me remettre aux jeux de sociétés en compagnie de mes beaux parents avec des parties de scrabble, de belote et de Pyramide. C’est ensuite qu’un ami de ma bien aimée nous offrit le gang of four (un jeu offert par Days of Wonder lors d’une commande des aventuriers du rail et qu’il avait apprécié). Ce fut vite devenu notre jeu de cartes de prédilection lorsque nous étions quatre. Par la même occasion, il nous décrivit son intérêt pour les JDS en nous parlant du « Spiel des Jahres », un certain gage de qualité selon lui car il avait pour habitude d’acheter chaque « Spiel des Jahres ». C’est dès lors que mon intérêt devint croissant pour cet univers dont je ne pouvais soupçonner l’étendu tant j’étais persuadé qu’il ne se renouvelait que très peu en constatant avec dépit la sempiternelle déclinaison géographique du monopoly au rayon du supermarché…

C’est avec les chevaliers de la table ronde, que nous prîmes l’habitude de jouer avec nos amis et ainsi leur démontrer qu’il y avait même du collaboratif dans les jeux de société J

Au fur et à mesure de l’accroissement de mes connaissances et découvertes de ce monde (merci les sites d’informations tels que boardgamegeek et trictrac ainsi que le site de François Haffner), ma collection ne cessant de grandir, nous cherchions à savoir si nous pouvions rencontrer d’autres joueurs …

Début 2009, en cherchant sur Internet des activités JDS sur le Haut-Rhin, je surfais sur le site de la ludothèque de Pfastatt pour découvrir qu’il y avait même des soirées jeux ! Génial ! Une fois sur place, quel plaisir de vivre de véritables moments de convivialité grâce à une organisation sans faille et une « thématisation » des soirées sans cesse renouvelée (merci beaucoup PtitJu J ) Et voilà, à partir de là « le virus » s’installait et depuis plus d’un an maintenant nous participons à Vendanjeux, aux soirées des ludo de Pfastatt et de Guebwiller.

 

Mes jeux préférés du moment (dans le désordre) :

Mégawatts : pour les trois jeux en un (topologie/réseaux, enchère, gestion)

Bausack : pour la beauté de ses pièces en bois et son principe trans-générationnel

Pandémie : pour sa mécanique impeccable et son esprit coopératif avec une gestion de sa main plutôt que de s’en remettre aux dés

Tikal : pour sa beauté et la pureté de sa mécanique avec tout le temps le désir d’optimiser au mieux ses actions

Les princes de Florence : pour l’obligation d’avoir une stratégie à long terme mais sans cesse contrariée par la nécessité de rester dans la course à chaque tour

Space Alert (vraiment innovant sur bien des aspects) : pour son univers et le stress du temps réel qui oblige les joueurs à se coordonner vite et bien

Dixit : pour la partie du cerveau qu’il fait travailler : l’imagination ;)

 

Mon top-jeu du moment : Battlestar Galactica

Si vous aimez les jeux avec une vraie histoire (retraçant la saison 1 de la série éponyme), un thème ultra bien rendu et une atmosphère incomparable entre les joueurs qui doivent collaborer face aux cylons et aux infiltrés : Préparez-vous à embarquer pour 3H de suspens, d’intenses moments de réflexion (avec des choix cruciaux à faire), ainsi que des actions tant diplomatiques que militaires.

Pour moi, ce jeu est une vraie synthèse entre les deux écoles du jeux de plateau : l’allemande avec une mécanique aux petits oignons mais quelque fois au détriment du thème et l’américaine avec une volonté nette de faire rentrer les joueurs dans une aventure en vivant à chaque fois une histoire avec son lot d’émotions.

bsg.JPG

Repost 0
Published by vendanjeux - dans Vendanjoueurs
commenter cet article
18 avril 2007 3 18 /04 /avril /2007 14:26

J’adore les jeux de sociétés mais je ne suis pas tombée dedans quand j’étais petite. C’est en poussant la porte d’une ludothèque (dans l’idée d’emprunter des jeux pour mes enfants) que j’ai attrapé le virus. Le révélateur fut Citadelles bientôt suivi par Set, Jungle speed, Ricochet Robots, Schotten-Totten, Cartagena, Elfenland ou encore Le lièvre et la tortue.

 

Depuis, j’écume les sites de jeux, les boutiques et les marchés aux puces afin de dénicher des jeux inconnus, récents ou pas (et il y en a).
 
Sur internet, j’ai découvert que je n’étais pas seule au monde (loin de là) et c’est ainsi que j’ai débarqué un bon matin (euh non, c’était un soir) à Vendanjeux.
 
Quel plaisir de jouer en bonne compagnie, dans les ludothèques ou à Pfaffenheim. On découvre ou on fait découvrir de jeux et l’on fait de chouettes rencontres.
Je ne suis pas prête de me lasser ;)
 
Mes jeux préférés (du moment) : Ricochet Robots, Louis XIV, Pingouin, Himalaya, Cloud 9, Taluva, Caylus, Dvonn, Exxit et Takemo.

L'ensemble de mes jeux est consultable ici.


Repost 0
Published by Ptitju - dans Vendanjoueurs
commenter cet article
17 avril 2007 2 17 /04 /avril /2007 15:44

C’est l’histoire d’une fille, pas ludopathe pour un sou, qui est tombée dans la marmite, poussée violemment par sa sœur et son beauf…
Alors, au début, ça fait mal.
Bah oui, je ne suis pas une vraie ludopathe, alors quand je n’aime pas, je n’aime vraiment pas, et les parties en deviennent mémorables. Souvenir : ma première partie de Mamma Mia… Oui, je sais, j’ai été insupportable, mais ce jeu l’est tout autant à mes yeux…

Bref, de repas informels en soirées jeux officielles, je me retrouve toujours à jouer à des jeux.
Mais, n’étant pas ludopathe -quoi, je vous l’avais pas encore dit, si ?- je pense être à la fois très difficile et bon public dans mes goûts pour les jeux.

Je ne vais pas me lancer dans la chronologie des jeux auxquels j’ai joués dans ma vie (et j’aurais bien trop honte de vous dire que j’ai joué à téléphone-secrets… !), alors faisons bref. J’aime les jeux qui ne sont pas des vrais jeux (dixit un ludopathe champion de scrabble que je n’oserais pas nommer !). J’aime les jeux où on rigole et où on ne réfléchit pas trop, les jeux d’ambiance quoi. Et d’autres, parfois….

Un top 5 de là maintenant tout de suite, les jeux que je préfère au monde ?
Time’s up, Trivial Pursuit (Faut réfléchir, mais on rigole, alors j’aime bien), Santy Anno, Kezako (découvert récemment et adopté aussitôt), Contrario, Syllabus, Ballon Cup, Les Cités perdues, Rapid Croco.

Mince alors, j’en ai plus que 5...

Pourtant, je ne suis pas une ludopathe… Et je ne le deviendrai jamais…
Ah bin non alors… !

Repost 0
Published by Marinette - dans Vendanjoueurs
commenter cet article
11 janvier 2007 4 11 /01 /janvier /2007 11:12

 

  

A mon tour ?

Bon, on fait un p'tit jeu ?
Quoi comme jeu ?

 

Celui du parcours ludique par exemple ! Le mien ressemble à ceci :
1000 bornes -> Le survivant -> La belote -> Le scrabble -> Le trivial pursuit -> Les dames -> Les échecs -> Le backgammon -> Le Uno -> L'awele -> Les cités perdues -> Les colons de Catane cartes -> Tigre et Euphrate -> …

J'aime jouer.
J'aime découvrir de nouveaux jeux.
J'aime faire découvrir des jeux.
Et j'aime rencontrer des gens autour d'une table de jeux.

En 2006, comme d'autres, j'ai passé beaucoup de temps à jouer au poker. Ca m'a donné envie de m'invester dans un jeu et de trouver un club pour le pratiquer de façon plus académique. Ce fut le bridge. Je ne me suis pas trompé, il s'agit effectivement d'un jeu demandant un certain investissement !

Pour revenir à nos plateaux, j'aime beaucoup Dungeon Twister et d'autres jeux pour deux tels que Roma, Mr Jack, Dvonn et Les colons de Catane Cartes. Pour un plus grand nombre de joueur, j'apprécie Thurn und Taxis, Le Havre, Race for the galaxy et Dominion.

Mes jeux à moi et à Mafalda sont visibles ici !

Au suivant !
race.jpg

Repost 0
Published by Maxime - dans Vendanjoueurs
commenter cet article
10 janvier 2007 3 10 /01 /janvier /2007 14:06
 
Quand on a deux frères, c'est je pense mission impossibe que de passer son enfance sans jouer. Quand en plus les parents participent volontiers, et même organisent des petites soirées jeux familiales hebdomadaires, on est bien parti pour avoir une longue carrière ludique...

Mais la quatrième dimension (mais non, n'ayez pas peur) ne s'est ouverte que progressivement. L'élément déclencheur fut un ami qui me proposa de rejoindre leur championnat local de Formule Dé. Le catalyseur fut la découverte (toujours guidée par ce même ami) du site Ankou et de son forum, qui déboucha sur l'achat des Colons de Katäne (c'est marqué comme ça sur la boîte) et, surtout, surtout, de Die Fürsten von Florenz (les Princes de Florence, pour les non-germanophones) qui fut la révélation pour moi (et pour ma famille d'ailleurs).

Après, les choses se sont rapidement aggravées, avec la découverte de Tric Trac, puis la spirale du BrettSpielWelt avec tout plein de jeux extras et de gens sympathiques dont le seul but était de me phagocyter mon temps libre. Ensuite, il y a eu les soirées jeux IRL (in real life, par oppositon à online... oui, ça laisse des séquelles) qui m'ont de fil en aiguille amené à Boîte à Jeux... et je me rends compte que je n'ai même pas mentionné mon inscription dans un club de Scrabble... (pourquoi ils se marrent, les deux là au fond ? c'est très bien le Scrabble ! si, si...)

Et puis j'apprends qu'au sein même de mon milieu professionnel, où je croyais être protégé de ma ludopathie tempslibresque (c'est joli comme mot, non ?), se cachait une autre adepte... du coup, nouvelles soirées jeux et lancement dans la grande aventure Vendan'jeux !

Voilà, c'est comme ça que maintenant je suis gravement atteint par les jeux (et les parenthèses). Alors bon, dégager un top dix risque d'être difficile... mais j'aime les challenges... En numéro 1 indétrônable il y a bien-sûr le Scrabble (j'insiste). Sinon, les Princes de Florence (encore et toujours), et en vrac Caylus, Louis XIV, Dvonn, Goa, Ra... une petite mention en ce moment pour Exxit et Deluxe Camping (mais que à deux)... et pour terminer un autre grand classique : le go. Parce que c'est l'archétype du bon jeu : très profond, mais très simple et dont les règles tiennent sur un ticket de métro...


La liste de tous mes jeux est consultable ici.
Repost 0
Published by Uriel - dans Vendanjoueurs
commenter cet article
8 janvier 2007 1 08 /01 /janvier /2007 22:19

  

Histoire de rendre ce blog plus "vivant", nous avons choisi d'y dresser quelques portraits de joueurs participant aux soirées VendanJeux... avant de réclamer aux autres joueurs de se décrire à cet effet, je me jette à l'eau et inaugure la rubrique...

 


Comme tout le monde (ou presque), j'ai passé du temps autour de plateaux de jeux de société classiques étant plus jeune... mais j'ai découvert que les jeux ne se limitaient pas au Trivial Pursuit et au Cluedo relativement récemment...

Fin 2001-Début 2002, un ami me présente Jungle Speed, que j'acquiers peu de temps après...et fais découvrir (ou subir, c'est selon) à tout mon entourage. J'en profite pour découvrir plus en détails un site traitant de jeux de société que j'avais trouvé au hasard de mes promenades virtuelles, JeuxSoc.

Grâce aux conseils du site JeuxSoc, je profite d'un déplacement à Toulouse en mars 2003 pour acquérir la Guerre des Moutons, et ce malgré les conseils du vendeur qui m'a dit : "Si c'est pour jouer principalement à 2 joueurs, choisissez plutôt Les cités perdues"...Deux mois plus tard, dans une grande surface de jeux-jouets, je  déniche par hasard une boite des cités perdues, l'achète et entre définitivement dans la spirale infernale de la ludopathie (dont l'étape irremédiable est sûrement l'inscription sur le site de Tric-Trac)...sans regret !

Le classement des jeux préférés d'une ludopathe change souvent...en ce moment, j'avoue pourtant avoir une petite préférence pour les jeux suivants : Aton, Vitrail, Dvonn, Funkenschlag, Metromania, Mr Jack, Ricochet Robots, Roma, Time's up, Thurn und Taxis.
J'aurais pu citer bien d'autre jeux, mais pour dresser un top 10 il faut choisir...et comme chacun sait, choisir c'est renoncer !


Mes jeux à moi et à mxmm sont visibles ici.

Repost 0
Published by Mathilde - dans Vendanjoueurs
commenter cet article